Titre du mémoire : L’ostéopathie en traitement de première intention chez le chiot cryptorchide.

(Si vous désirez lire ce mémoire en entier, il vous suffit de me contacter par mail)

Note de synthèse :

 

La cryptorchidie est une pathologie qui touche le système génétique du chien mâle. Elle correspond à l’absence de descente d’un ou des deux testicules dans le scrotum, et son diagnostic est posé à l’âge de six mois. Les testicules devraient être en place à partir de 4 à 10 jours après la naissance, mais le diagnostic de cryptorchidie est tardif car jusqu’à six mois il y a possibilité que les testicules descendent, car le canal inguinal est toujours ouvert.

Le testicule ectopique (qui n’est pas dans les bourses) peut se situer soit en position abdominale, soit en position inguinale, soit en position sous-cutanée.

 

Outre son côté inesthétique, la cryptorchidie accentue le risque de tumeur testiculaire, et peut également entrainer des torsions testiculaires lorsque le testicule est en position abdominale. C’est pour cette raison, qu’une fois le diagnostic établi, il est préconisé de réaliser une cryptorchidectomie qui vise à retirer les deux testicules, même s’il n’y en a qu’un seul d’ectopique.  

 

Cette étude a pour objectif de trouver une alternative aux traitements chirurgicaux proposés, afin d’essayer de faire descendre les testicules de manière naturelle, grâce à un traitement ostéopathique.

Pour se faire, et sachant que le canal inguinal commence à se fermer à partir de six mois, le suivi ostéopathique devra commencer le plus tôt possible, pour augmenter les chances de réussite, et également pour permettre au(x) testicule(s) ectopique(s) d’avoir un développement normal.

L’étude s’est portée sur différents chiots, de un à sept mois, qui ont suivi le même protocole ostéopathique, et dont les résultats ont varié d’un individu à l’autre.

Sur les plus jeunes chiots, les résultats ont été très satisfaisants, et encourageants, tandis que sur les chiots les plus âgés, les résultats obtenus n’étaient pas ceux attendus.

 

Cette étude est tournée autour de la question suivante : L’ostéopathie peut-elle être envisagée en traitement de première intention chez un chiot cryptorchide ?

Pour réussir à y répondre, une première partie de la recherche a été tournée sur l’anatomie et l’organogénèse du système génital du chien mâle, notamment sur les testicules. Puis une deuxième partie sur la pathologie en elle-même, avec ses caractéristiques, ses conséquences et également les différents traitements proposés à l’heure actuelle. Et enfin une dernière partie, qui est la plus importante, qui est l’étude clinique, avec la mise en place d’un protocole de soin ostéopathique, et l’analyse des différents résultats obtenus.  

 

L’analyse des résultats a pu montrer que l’ostéopathie pouvait être utilisée en traitement de première intention, mais pour cela, il faut que le chiot soit suivi le plus tôt possible.

Consultations:
Sur rendez-vous du Lundi au Samedi de 8h à 20h

 

  • Facebook Social Icône
  • Instagram

Contact:

Tel : 06.31.08.33.38

Mail : cponcot.osteo@gmail.com

©2018 Cassandra Ponçot ostéopathie animale. Proudly created with Wix.com

Cassandra PONÇOT

Ostéopathe pour animaux